Champagne ? A votre bonne santé !

On parle souvent des vertus bienfaisantes du vin pour la santé, de comment il prévient les maladies cardio-vasculaires ou encore de sa capacité à nous éviter la dépression ou Alzheimer (mais si, souvenez-vous de cet article du Figaro : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2009/07/15/9656-faible-dose-vin-pourrait-proteger-contre-alzheimer). En revanche, on évoque plus rarement les capacités tout aussi vertueuses de son cousin le champagne.

Historiquement thérapeutique

Car peu savent que, dès le Moyen Age, les vins d’Epernay et de Mailly (qui n’étaient pas encore le champagne que nous buvons de nos jours) étaient considérés comme une médecine naturelle des plus efficaces ! Il faut dire qu’en ces temps anciens, il était certainement plus sain de boire un bon vin que l’eau à peine potable puisée dans les puits et citernes moyennement entretenus.

La boisson ne sera toutefois officiellement reconnue comme bienfaisante pour la santé qu’à partir du XVIIe siècle, lorsque Pierre Pérignon commencera à le faire mousser. On lui attribuera alors milles vertus, dont les plus connues (et prisées) sont notamment l’aide à la digestion (pratique pour les grands banquets à la table du roi), le remède contre les rhumatismes et les idées noires, ou encore les effets ralentisseurs de vieillesse.

Tant et si bien que le champagne franchi vite les frontières et est bientôt conseillé dans tout un tas de situations, des plus classiques (un rhume) aux plus farfelues (se remettre d’un accouchement). A la fin du XIXe siècle il apparait même carrément dans les pharmacies et hôpitaux !

Des bienfaits prouvés par la science moderne

De nos jours, le vin a quitté les établissements de santé, et on se trouverait bien étonné de voir un médecin prescrire une bouteille de champagne Mailly à une patiente venant d’accoucher, et ce même s’il s’agit de jumeaux !

Toutefois, le regard de la médecine moderne n’a guère changé sur les vertus du breuvage doré, et surtout sur les bienfaits des polyphénols qu’il contient. A dose modérée, donc, les vins ont des effets antioxydants et bénéfiques. Et le champagne est d’autant plus riche en polyphénols du fait de sa double fermentation, produisant les fameuses bulles fines. Elles-mêmes aident, d’ailleurs, par le spectacle euphorisant qu’elles offrent, à maintenir le moral des troupes !

Alors pour vivre mieux et plus heureux, vous connaissez la recette : consommez un ou deux verre(s) de vin par jour maximum, du champagne de temps en temps, et accompagnez-les d’une hygiène de vie saine !

[Article sponsorisé par http://www.boutiquevignoblesdelarose.fr]
Un petit partage ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

www.11bis.fr | Domotiki | languesenfete.fr