Grossesse extra-utérine : à traiter de toute urgence !

La grossesse extra-utérine peut avoir de graves conséquences. Il faut savoir identifier les symptômes et agir au plus vite. En voici un guide pour vous aider à mieux reconnaître une grossesse extra-utérine et savoir les traitements existants.

Différence entre grossesses normale et extra-utérine

Pour une grossesse normale, l’ovule libéré se niche dans les trompes. Les spermatozoïdes présents dans le vagin remontent à travers l’utérus jusqu’aux trompes pour le féconder. Peu de temps après la fécondation de l’ovule, il devient un œuf. Ensuite, ce dernier descend depuis la trompe pour aller vers la paroi utérine afin de s’y développer et devenir un embryon. Dans le cas contraire, appelé ici grossesse extra-utérine, l’ovule ne nidifie pas dans l’utérus, mais se trouve coincé dans la trompe. Mal implanté, il commence quand même à se développer. Il se pourrait également qu’il se trouve amarré dans l’ovaire, au niveau du col de l’utérus ou dans la cavité abdominale.

Les symptômes et les risques

hqdefaultLes symptômes sont un peu semblables à ceux d’une grossesse normale. Au bout de trois à six semaines, des douleurs se manifestent dans le bas du ventre et provoquent des saignements bruns et noirâtres. La trompe est trop petite pour le développement d’un embryon donc le risque principal est l’éclatement de la trompe avec une hémorragie « cataclysmique ». Une vraie menace mortelle pour la femme. Les douleurs peuvent dans certaines situations s’accompagner d’une hémorragie lente.

La grossesse extra-utérine est un cas d’urgence

En cas de retard de règles, accompagné de douleurs avec saignements et confirmé en tant que grossesse extra-utérine, deux traitements peuvent être préconisés. Le premier est le traitement chirurgical. Le chirurgien agira sous coelioscopie. Tout ou une partie de la trompe sera enlevée définitivement. Le second, qui est un traitement médicamenteux, consiste à stopper le développement de l’embryon. Ce traitement doit être suivi d’une surveillance échographique. Dans tous les cas, il faut agir vite.

Posté dans:
Articles par
Publié:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.