Le cancer, la bête noire de la recherche ?

Le cancer, une maladie qui ronge. Qui ne le connait pas ? Quand est-ce qu’il s’arrêtera de nous faire souffrir ? Si jamais il ne s’arrête pas, qui sera le prochain ? Ces idées proviennent du célèbre chanteur Stromae. Le fait que le nom de cette maladie s’affiche jusqu’à une chanson populaire signifie que la maladie touche un bon nombre de personnes et en plus elle terrorise.

Bonne nouvelle sur le front du cancer

Aux États-Unis, selon les statistiques, le taux de décès liés au cancer chez les femmes a diminué de 23 % durant les 20 dernières années. En fait, le taux du cancer même, chez la femme a été stable entre 2009 et 2012. Quant au genre masculin, une baisse de 3,1 % a été enregistrée durant cette même période. Durant les deux dernières décennies, les décès liés au cancer de la prostate et au cancer colorectal ont diminué de 50 % pour leur part. Cela, grâce à des diagnostics précoces.

Les chercheurs ont trouvé une issue

Une équipe de scientifique de Nantes dirigée par Marc Grégoire, directeur de recherche à l’Institut de recherche en santé de l’Université de Nantes et qui travaille en collaboration avec l’équipe de Frédéric Tangy de l’Institut Pasteur a découvert que le vaccin de la rougeole peut traiter le cancer de la plèvre. Ces virus sont capables de tuer les cellules cancéreuses tout en épargnant les cellules saines. Pour le moment, seuls les États-Unis proposent cette méthode thérapeutique à ses patients et les résultats sont encourageants.

En attendant que cela se confirme pour le monde entier…

La finalisation d’une recherche est assez longue. Mais en attendant, il faudrait quand même que l’on s’occupe de nous même. Pour cela, il n’y a rien de mieux qu’une alimentation naturelle. En effet, 70 % des causes du cancer sont liés à notre propre action : malbouffe industrielle, manque d’exercices… L’aliment anti-cancer est alors une réalité. Les végétaux de toutes couleurs, du gingembre et du curcuma, des aromates, du thé vert, des légumineuses et des céréales, des poissons gras, de la vitamine D sont ceux dont notre organisme a besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.