Maintien à domicile des personnes âgées : rester chez soi autant que possible

Les personnes âgées plus ou moins dépendantes, les personnes à mobilité réduite souhaitent aussi longtemps qu’elles le peuvent préserver leur indépendance et leur cadre de vie. Favoriser le maintien à domicile permet de retarder ou d’éviter l’entrée en établissement spécialisé.

L’aménagement de la maison

Face à la perte d’autonomie, le maintien à domicile s’accompagne souvent de différents aménagements pour la sécurisation des accès ou la prévention des chutes, notamment dans la salle de bains quand il s’agit d’enjamber la baignoire ou d’entrer dans une cabine de douche au bord élevé. Cela commence par le revêtement des sols glissants avec des textures anti-déparantes comme la moquette, la multiplication des points et barres d’appuis notamment dans la salle de bain ou les toilettes. Les meubles et équipements peuvent aussi être adaptés (lits plus hauts, rehausseurs de cuvette WC, mitigeurs de robinets, plaques électriques équipées d’un voyant lumineux…)

L’aide à domicile

L’aide à domicile propose des services adaptés à la personne et au type de handicap. Cette aide humaine n’assure en aucun cas les soins médicaux ou paramédicaux et ne peut prendre en charge les opérations bancaires. Il peut s’agir par contre :

– D’une aide ou d’un service de garde malade pour se lever, se laver, s’habiller, aller aux toilettes, se nourrir, se coucher.
– D’une aide pour les tâches quotidiennes de travaux ménage, de courses, de repassage, de promenade d’animaux, de bricolage ou de jardinage, la livraison de repas…
– D’une aide aux activités sociales sous forme de sorties, de visites à des tiers, d’accompagnement dans les activités de loisirs…

Les soins à domicile

En parallèle au médecin et infirmiers libéraux il existe une structure spécifiquement dédiée au personnes dépendantes, le SSIAD ou Service de Soins Infirmiers à Domicile qui délivre des soins infirmiers, paramédicaux ou d’hygiène générale permettant de prévenir ou retarder la perte d’autonomie. Il facilite le retour à domicile suite à une hospitalisation ou permet de l’éviter le placement hospitalier chaque fois que c’est possible.

Où se renseigner ?

La prise en charge des personnes âgées dépendantes est gérée par les départements. Ces derniers ont mis en place des CLIC (Centres Locaux d’Information et de Coordination) pour offrir toutes les informations utiles portant sur le maintien à domicile, l’amélioration de l’habitat, les aides et subventions diverses…

Les CCAS ou Centres communaux d’action sociale dispensent également de nombreuses informations notamment au regard des aides financières existantes.

On n’oublie pas le médecin traitant qui peut être souvent une source précieuse d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ma boutique online | languesenfete.fr | Free Landz