Orthorexie : quand manger sain devient une maladie

Malgré qu’il soit peu connu, l’orthorexie est un trouble très fréquent de nos jours. Toutes sortes de régimes alimentaires qui prônent une alimentation saine génèrent un point de vue névrosé du consommateur. Commençant par une légitime inquiétude sur son alimentation, ce dernier adopte peu à peu une attitude paranoïaque vectrice de perte de joie et de convivialité.

L’Orthorexie, c’est quoi ?

L’orthorexie est surtout une pathologie liée au comportement alimentaire. Elle se traduit par le fait de vouloir à tout prix consommer de la nourriture de qualité et jamais d’aliments inappropriés. Une quête de perfection alimentaire qui, à la longue, nuit à l’équilibre psychologique et peut entrainer une exclusion sociale.

Au quotidien, l’Orthorexie se manifeste par une crise d’angoisse et par une culpabilité à la moindre consommation d’aliments considérés comme pas sains : aliments non biologiques, plats en sauce, etc. La plupart des orthorexiques sont des personnes adultes surtout des femmes et des sportifs.

Comment reconnaître ce trouble

Il est difficile de reconnaître les symptômes de l’orthorexie. Cependant, il est de plus en plus connu des médecins. Le test de Bratman sur l’Orthorexie permet de vérifier si une personne tend à développer une obsession ou pas sur l’alimentation saine. Ce test consiste à se poser une dizaine de question. En répondant oui à la moitié du questionnaire, il est nécessaire d’adopter une attitude plus détendue, car l’obsession pourrait se développer. Dans le cas où vous répondez oui à toutes les questions, il est plus approprié d’en parler à un professionnel de santé.

Comment peut-on en sortir ?

Il n’y a pas de traitement particulier pour guérir l’orthorexie vu qu’elle n’est pas considérée scientifiquement comme une maladie, mais un trouble de comportement. Néanmoins, pour remédier à la souffrance psychologique qui a un impact sur le quotidien des personnes atteintes, quelques suivis médicaux sont mis en place. La psychothérapie permet de réapprendre la notion de plaisir dans la nourriture et donc reprendre le contrôle de soi. La thérapie consiste souvent à faire des exercices de relaxation et de jeux de rôle. Quant à l’utilisation de médicaments, elle est réservée pour soulager le stress et l’anxiété causés par le trouble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atelier de Marie | Arobase | Ma boutique online