Reconnaître les symptômes d’un chat malade

Savoir anticiper les maladies que peut contracter votre chat et en reconnaître les symptômes est le meilleur moyen de prendre soin de lui au quotidien. En effet, comme nous autres humains, celui-ci peut contracter de nombreuses maladies, plus ou moins grave, qu’il conviendra de surveiller avec attention. Découvrez les signes qui doivent vous alerter et comment réagir.

Qu’est ce qui doit m’alerter ?

Il n’est pas toujours évident de repérer les signes que votre chat est malade. Certains sont beaucoup plus évidents que d’autres, par exemple lorsque votre chat bave abondamment ou tousse régulièrement. Cependant, les petits symptômes, plus subtils, ne sont pas anodins et peuvent dans certains cas être des signaux forts d’un problème de santé.

Un changement de comportement est un marqueur important à bien surveiller. Si par exemple il ne réclame plus autant de caresses ou s’il n’est plus aussi actif et joueur que d’habitude. Ces changements sont bien souvent le marqueur précoce d’un problème de santé et peuvent annoncer le développement d’une maladie.

La nourriture et les habitudes alimentaires sont aussi des caractères déterminants. Les gamelles qui restent pleines, votre chat qui fait la fine bouche contrairement aux autres jours où il se rue sur sa gamme sont autant de signes qui doivent retenir votre attention.

Ne tombez pas dans le piège, être malade ne veut pas toujours dire manger moins et au contraire, une augmentation des quantités de nourriture réclamer par votre chat peut parfois être lié au développement d’une maladie (certaines pathologies hormonales notamment.)

Les changements des selles et de l’urine ne doivent pas être négligés non plus, surtout en cas de changements de couleur, de l’apparition d’une odeur nauséabonde ou de présence de sang.

Si les régurgitations sont normales chez le chat, lui permettant d’éliminer les poils avalés, elles ne doivent pas être confondus avec des vomissements alimentaires, que vous pourrez reconnaître avec la présence de nourriture dans le liquide et qui sont souvent pathologiques.

Que puis-je faire si j’ai des doutes ?

Comme chez l’adulte, plusieurs gestes simples permettent de rapidement vérifier le développement d’un état pathologique chez votre animal.

Vous pouvez commencer par prendre la température de votre animal grâce à un thermomètre rectal adapté. Une fièvre, contrairement aux Hommes, étant définie à partir de 39°. Inspectez soigneusement le pelage et la peau de votre animal à la recherche de tiques et autres puces ; l’apparition de croûtes, les poils collés et autres sécrétions inhabituelles doivent également vous alerter. En examinant les yeux, recherchez une couleur anormale des muqueuses, des sécrétions avec croûtes aux commissures. Recherchez dans la bouche des gonflements anormaux, pouvant signer la constitution d’un abcès ou d’une poche de sang.

En cas de doute, votre meilleur conseiller reste votre vétérinaire, qu’il ne faudra pas hésiter à consulter rapidement si vous craignez une maladie chez votre chat, afin de pouvoir le prendre en charge au plus vite.

Un petit partage ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.