Aliments addictifs : des risques pour la santé !

Même si la dépendance alimentaire n’est pas encore reconnue comme étant un trouble, de nombreux scientifiques reconnaissent que certains aliments peuvent provoquer des pulsions. Des études récentes ont démontré qu’il existe des aliments du quotidien qui entraînent une forte addiction et qui à long terme peuvent nuire à la santé.

Les aliments trop sucrés : les plus addictifs

Selon des spécialistes américains, les aliments sucrés entraîneraient facilement une certaine forme de dépendance chez l’homme. Le chocolat, les cookies et les glaces se trouvent en haut de la liste des aliments les plus addictifs. Le sucre crée une sensation d’euphorie dans le cerveau, ce qui le pousse à en réclamer davantage. Pourtant, l’excès de sucre entraîne le plus souvent l’obésité voire le diabète. Il favorise également certaines maladies vasculaires et aussi certains cas de cancers.

Les aliments salés agréables au goût

Selon toujours des chercheurs américains, les aliments hautement transformés qui sont agréables au goût provoquent une forte addiction chez de nombreuses personnes. La pizza et les chips en font partie, d’après les sondages effectués auprès du grand public. Cette dépendance altère le cerveau qui en redemande encore plus. La teneur en sel et en graisse serait l’un des principaux facteurs de cette addiction alors que l’abus en aliments riches en graisse favorise l’obésité et les risques de l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang.

Des addictions aussi fortes que les drogues et les médicaments

Des études en laboratoire ont permis de conclure que l’addiction à certains aliments est beaucoup plus conséquente que l’addiction aux drogues pour certaines catégories de personnes. Même si ces hypothèses n’ont pas encore été démontrées et affirmées d’une manière officielle, le fait d’observer le comportement alimentaire de quelques sujets tend à croire qu’il y a réellement des aliments addictifs. Mais il ne faut pas oublier non plus que tout abus est mauvais pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.