Cuisine japonaise : la santé dans l’assiette

Une cuisine bonne pour la santé

Les Japonais accordent beaucoup d’importance à leur cuisine. Ils suivent la saisonnalité de leurs produits, ils mettent les petits plats dans les grands et leurs repas à l’extérieur avec leurs bentos est devenue une véritable tradition. La cuisine japonaise se compose essentiellement de poissons d’eau de mer et d’eau douce (anguilles, maquereaux, chinchards), de fruits de mer (oursins, seiches, pieuvres et calamars), nouilles japonaises (uden et soba), de légumes, de champignons, d’algues et d’agrumes comme le yuzu, une sorte de citron. Il y a aussi le tofu et le soja que l’on met dans la sauce (shoyu) et en pâte (miso). Côté sucré, les japonais ne cuisinent pas beaucoup de desserts mais vous pouvez apprécier quand même des yokan (gelées de fruits) et le gâteau au mochi (pâte de riz).

Les plats incontournables à tester

La gastronomie japonaise ne rime pas seulement avec sushis et makis : il y a d’autres spécialités (classées au patrimoine mondial de l’Unesco) à goûter pour une immersion totale dans l’univers nippon. A la base, un repas japonais. A la base, un repas japonais se compose d’une soupe, d’un plat principal et d’un ou deux plats complémentaires mais dans les restaurants sophistiqués, on peut goûter jusqu’à douze plats. Alors vous pouvez vous faire plaisir avec des fondues de viande et de légumes (shabu-shabu et sukuyaki) et des tempuras (fritures de légumes et de fruits de mer). Epatez aussi vos amis en leur faisant découvrir les okonomiyaki, des galettes où chacun ajoute ses propres ingrédients. Vous pourrez tous les ingrédients nécessaire dans votre supermarché, où des marques de qualité telles que Tanoshi se trouvent en rayon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.