Mal de ventre inhabituel ? Il peut s’agir d’une colopathie fonctionnelle

La colopathie fonctionnelle est une maladie fréquente, dont les causes ne sont pas encore bien définies. Environ 15 % des adultes entre 30 et 50 ans au sein de la population générale souffrent de ce trouble digestif et consultent un médecin pour suivre les traitements nécessaires. Les femmes sont plus touchées que les hommes.

La colopathie fonctionnelle, c’est quoi ?

La colopathie fonctionnelle est un trouble digestif qui se manifeste généralement par des douleurs fréquentes et répétitives au niveau du ventre (ces douleurs durent 3 mois et plus), des ballonnements, une constipation ou une diarrhée. Ces symptômes apparaissent sans qu’aucune lésion ne soit visible au niveau de l’intestin. Cette maladie est aussi synonyme de syndrome de l’intestin irritable ou de syndrome du côlon irritable. D’un point de vue anatomique, le tube digestif est normal, c’est son fonctionnement qui n’est plus le même.

Les symptômes de la colopathie fonctionnelle

Plusieurs symptômes définissent la colopathie fonctionnelle. Le malade concerné souffre de douleurs abdominales chroniques qui sont tolérables en période de repos physique et psychique et insupportables pendant les périodes de surmenage et de soucis. Il a aussi une sensation de ballonnements accompagnée d’une diarrhée ou de constipation. Le malade devient anorexique, sa digestion est lente et il ressent très vite la satiété. Les nausées, les régurgitations, les troubles vasomoteurs cutanés, les palpitations, les céphalées… peuvent être également des signes de la colopathie fonctionnelle.

Le traitement de la colopathie fonctionnelle

Soigner cette maladie est compliqué. En effet, aucun traitement n’a jamais fait ses preuves. Les médicaments servent simplement à soulager temporairement les douleurs. Pour éviter la colopathie fonctionnelle, il faut se reposer sur une bonne hygiène de vie et sur la psychothérapie. Si vous êtes affecté par la maladie, l’association de médicaments antispasmodiques musculotropes et d’anxiolytiques peut calmer la douleur. Les laxatifs non irritants combinés avec de l’huile de paraffine vous aideront pour les constipations et les diarrhées. Attention, bannissez les abats, la charcuterie, les viandes et les poissons fumés…en cas de diarrhée de putréfaction.

Posté dans:
Articles par
Publié:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.